Création 16/03/2024
Maj 20/04/2024

Genre Brancoceras  Steinmann, 1881

flexuosum

Description. Espèce-type Ammonites senequieri d'Orbigny, 1841. Selon Kennedy (2004), petites ammonites évolutes à modérément involutes, à section de tour elliptique à subrectangulaire. Les jeunes sont costulés dès le début ou bien présentent un stade lisse ou faiblement ornementé plus ou moins long. Par la suite apparaissent des côtes primaires naissant simples ou par paires, avec ou sans bulles ombilicales. Chez l'adulte, les côtes sont toujours simples. Il peut y avoir des constrictions radiales de la coquille. Les côtes traversent le ventre radialement ou en chevron, ou butent sur une carène siphonale plus ou moins forte. La ligne de suture est simple, peu incisée, avec des selles arrondies et des lobes rectangulaires moins larges. Les selles peuvent même être entières. Wright (1996) distingue le sous-genre Brancoceras proprement dit, dont les tout premiers tours ont un ventre fastigié, et Eubrancoceras Breistroffer, 1951, à ventre rond d'emblée. Genre de l'Albien moyen jusqu'à l'Albien supérieur basal. Sud de l'Angleterre, France, Pologne, Inde, Madagascar, Colombie, Venezuela, Pérou, Texas.

Trois espèces auboises. Kennedy (2004) et Matrion (2010) décrivent les trois espèces auboises suivantes. Brancoceras (Brancoceras) multicostatum Kennedy, 2004, est évolute, avec une section de tour un peu déprimée, à flancs convergents vers un ventre largement arrondi. Vers 20 mm de diamètre, on compte sur le dernier tour 25-26 côtes fortes, flexueuses et rétroverses. Chez l'adulte, elles deviennent droites, plus nombreuses (32 ou plus) et traversent le ventre perpendiculairement. Brancoceras (Brancoceras) flexuosum Kennedy, 2004, est légèrement évolute, avec une section comprimée. La vingtaine de côtes simples, flexueuses et un peu rétroverses se renforcent et se projettent en avant sur les épaules ventrales. Elles s'effacent ou sont très atténuées sur la ligne siphonale. Nos spécimens pour ces deux espèces correspondent bien à ces diagnoses, sauf leur nombre de côtes.

Enfin, Brancoceras (Brancoceras) cricki Spath, 1934, est une espèce rare du haut de l'Albien moyen, plutôt grande pour le genre (3-4 cm). Elle a une section de tour subrectangulaire à ventre arrondi. Sur les tours internes, les côtes fortes et espacées bifurquent à partir de petites bulles ombilicales. Sur la loge d'habitation, les côtes sont simples et légèrement rétroverses. Kennedy (2004) décrit aussi six autres espèces, trouvées dans des zones condensées des Alpes du Sud (Escragnolles, Gourdon).

Remarques. Dans l'Aube, les Brancoceras (Brancoceras) sont assez fréquents sous forme de petits pyriteux atteignant 2 cm, dans la sous-zone à lyelli de la zone à benettianus (base de l'Albien moyen). Ils ressemblent aux Lyelliceras et Pseudobrancoceras juvéniles (voir les fiches de ces genres), mais ces derniers ont normalement des tubercules discernables vers 1 cm de diamètre.



Brancoceras (3) (Eubrancoceras) aegoceratoides (Brancoceras) aff. flexuosum (Brancoceras) aff. multicostatum